Nous avons eu une très belle dernière semaine de confinement qui nous a permis de travailler au jardin.

Je dis nous parce que mon cher et tendre époux m’a fait le plaisir de tondre la partie “ornementale” et potagère du jardin (là où n’accèdent pas les moutons sous peine de drama).

Je ne suis pas adepte des gazons au cordeau mais un semblant de pelouse entretenue c’est pas désagréable, surtout quand on y fait pousser plantes et potager. Et ça permettra à bébé aussi de gambader un peu. Sinon c’est problématique, on a des touffes de graminées tellement abusées qu’elles mesurent 1m60 si on ne les gère pas. C’est simple, ça a tellement explosé que dans la partie “friche”, je ne vois pas mes moutons si je les lâche dedans. On dirait un mini troupeau de raptors perdus dans les herbes.

Et en parlant d’explosion, quelque chose a bien profité du mois d’Avril et ce sont mes buttes potagères !
C’était un pari risqué car Mai amène parfois les dernières gelées. Cette année on en a quasiment pas eu de l’hiver du coup j’ai tenté. J’ai échelonné au cas où et il m’en reste encore, mais la première butte expérimentale que vous voyez en vignette est déjà bien jolie !

Comme tous les ans, mes pertes sont essentiellement dues aux escargots et autres limaces dévoreurs de jeunes plants. Cette année ce sont les haricots qui n’ont pas eu de répit.

Comme je me refuse à installer des pièges létaux, j’assume. J’essaie de planter des pieds déjà un peu grands, de bien pailler, et je procède à une extraction manuelle dans la soirée ce qui m’a déjà permis de dégager moult intrus au loin.

la belle courgette

Certains plants sont largement tirés d’affaires et se préparent à me donner de quoi cuisiner !

Même le concombre long anglais, qui avait bien morflé à la transplantation (les feuilles avaient cramé, trop de soleil sans transition je pense), est reparti :

sauvé !

Et les tomates ! Trop belles 🙂 et déjà en fleurs… la fierté !
Alors est-ce que ça en vaut la peine, de mettre en terre tôt…? Pour moi qui ait encore plein de pieds “de secours” à planter, parier sur la météo clémente a été vraiment une bonne chose cette année… pour l’instant 😉

tomato to be

Je continue de croiser les doigts et je profite à fond en pensant aux salades de tomates de folie qui m’attendent cet été !

A bientôt au jardin !