Tu as eu 7 mois le 2 Mai.

Je ne saurais dire à quel point je me sens bénie par la vie. A quel point tu nous as complété.

Tu es un petit garçon plein de vie et tellement joyeux. Un bébé sourire. Depuis quelques semaines, tu fais, à quelques rares exceptions, tes nuits complètes, et parfois même quelques grasses mat’ jusqu’à 9h30.

Tu tiens parfaitement bien assis, te retournes facilement du dos au ventre, mais pas du ventre au dos. Tu arrives à pivoter, à avancer ou reculer de quelques centimètres, et on sent bien la frustration de ne pas pouvoir faire plus.

Tu cries, beaucoup ! Mais pas pour râler, pour manifester ta joie, pour t’exprimer… Tu ries… curieusement ! Des sortes de petits couinements adorables, des petits éclats par ci par là…

Le confinement pour toi c’est juste le prolongement de notre période cocon. Rien n’a trop changé. Parfois, papa passe de longues heures de télétravail sans pouvoir s’occuper de toi, mais quel bonheur de pouvoir retourner dans ses bras.

Tu as un bel appétit ! On fait la DME depuis plus d’un mois maintenant et je connais des adultes avec moins d’appétit !

Parfois je culpabilise un peu tellement tu es facile à vivre… tu ne pleures quasiment jamais, tu fais des bonnes siestes, tu ne râles pas, ne refuses rien à manger… je me sens presque toujours obligée de rajouter “pour le moment”…!


En réalité, que ce soit pour le moment ou pour toute la vie, ça n’a pas réellement d’importance. Tu es là. Tu fais notre bonheur et nous ferons tout pour faire le tien, toujours.